Conseils de sécurité pour conduite hivernale

GEMMA COLLINS DOYLE

Consultante HSE
chez EazySAFE

Revoici l’époque de l’année où nous devons redoubler de prudence sur la route et être plus attentifs aux conditions de circulation. L’hiver apporte avec lui son lot d’intempéries, il fait nuit plus tôt, la circulation s’intensifie avec la proximité de Noël et le soleil, plus bas dans le ciel, nous éblouit lorsqu’il se montre.

À cette époque de l’année, mieux vaut systématiquement écouter le bulletin météo avant de prendre la route et si le temps est rigoureux, posez-vous la question : est-il vraiment indispensable que je voyage maintenant ?

Voici quelques conseils essentiels pour conduire en toute sécurité dans des conditions hivernales…

“Si le temps est rigoureux, posez-vous la question : est-il vraiment indispensable que je voyage maintenant ?”

Veillez à l’entretien de votre véhicule

Toujours commencer par le commencement ! Assurez-vous que le véhicule que vous conduisez est prêt à affronter l’hiver.

Éclairage

Le soleil se couchant plus tôt, les automobilistes doivent gérer l’obscurité plus tôt également, et c’est l’un des principaux dangers auxquels ils sont confrontés à cette époque de l’année. Assurez-vous par conséquent que vos feux fonctionnent correctement pour éclairer la route efficacement et pour que votre véhicule soit bien visible. Toute ampoule grillée doit être remplacée sans délai. Veillez également à débarrasser les blocs optiques de la neige ou de la glace qui s’y accumulent.

Batterie

Les températures hivernales peuvent rendre plus difficile le fonctionnement de votre batterie. Par conséquent, si celle-ci a déjà montré des signes de faiblesse cet été, elle pourrait se retrouver à plat l’hiver venu. Faites-la tester par votre garagiste qui vous dira si elle est en bon état de fonctionnement.

Liquide de refroidissement

Le liquide de refroidissement/antigel revêt une importance critique pour votre voiture, car il empêche votre moteur de geler lorsque les températures deviennent négatives. Vérifiez le niveau du liquide de refroidissement de votre véhicule avant que l’hiver ne s’installe et assurez-vous que la voiture n’en perd pas en raison d’une éventuelle fuite moteur.

Essence/gazole et liquide lave-glace

À cette époque de l’année, il faut toujours faire l’appoint en carburant et en liquide lave-glace. En effet, avec un réservoir plein, il n’y aura pas d’eau qui gèlera dans la pompe à carburant et, si vous êtes coincé(e) quelque part sur la route, vous pourrez laisser tourner votre moteur et ainsi vous réchauffer. Par ailleurs, il est vraiment important de remplir votre réservoir de liquide lave-glace le plus souvent possible : en hiver, les routes sont plus sales et votre pare-brise aussi, or vous devez avoir une excellente visibilité !

Pneus

Les pneus constituent votre unique point de contact avec la route. Il faut donc vous assurer qu’ils sont en bon état et vérifier la profondeur des sculptures. La pression des pneus doit également faire l’objet d’une surveillance accrue en hiver car elle est susceptible de diminuer lorsque les températures chutent. Par ailleurs, l’alignement des roues est à contrôler, car un mauvais alignement peut provoquer une usure prématurée des pneus et il vous sera alors plus difficile de diriger la voiture. Si vous avez le moindre doute quant à vos pneus, rendez-vous chez votre garagiste ou fournisseur de pneus. La plupart proposent en effet un contrôle hivernal gratuit.

Parfois, il n’y a pas d’autres alternatives à prendre la route malgré des conditions météo peu engageantes, et il faut alors adopter une conduite extrêmement prudente. Voici les éléments à savoir :

En cas de neige ou de verglas :

  • N’oubliez pas que, lorsque les routes sont verglacées, vous pouvez mettre dix fois plus de temps que dans des conditions normales pour vous arrêter. Prévoyez donc plus de temps pour ralentir et freiner, et tenez-vous à bonne distance du véhicule qui vous précède.
  • Utilisez le rapport de vitesse le plus élevé possible (la seconde au lieu de la première, par exemple). Cela évite de patiner, ce qui pourrait vous faire perdre le contrôle du véhicule.
  • Ralentissez ! Vous ne faites pas la course ! Vous ne remporterez pas un prix si vous arrivez plus vite à destination.
  • En cas de verglas, un coup de frein brusque peut vous faire déraper. Faites donc tout pour éviter ce genre de situation. Ralentissez davantage encore avant aborder un virage prononcé. Pour ne pas déraper au moment du freinage, essayez de rétrograder de manière anticipée et freinez doucement. Et si vous sentez que la voiture commence à déraper, relâchez la pédale d’accélérateur !

Driving in heavy rain and floods

When driving in heavy rain, leave twice as much space between you and the car in front. It takes longer to stop when the roads are wet. If the steering feels light due to aquaplaning, ease off the accelerator and slow down gradually, do not hit the brakes. If you encounter a flood in the road, try to find another route that will allow you to avoid the flood altogether. It’s not worth the risk as you can very quickly find yourself stuck on the roadside. Don’t drive into flood water that’s moving fast or if you don’t know the depth. It’s easy to be deceived about how deep the water is. If you have no option but to drive through it, following these guidelines:

  • Let approaching cars pass first.
  • Drive slowly and steadily.
  • Stay on the crown of the road, where possible.
  • Stay in first gear and keep the revs up.
  • When you emerge from the water, dry the brakes by tapping them gently a few times.

Une bonne préparation, pour une sécurité accrue !

On ne regrette jamais de s’être préparé à telle ou telle situation. Il en va de même de la conduite hivernale. Préparez votre véhicule et soyez prêt(e) vous-même à affronter tout ce que réserve cette période de l’année. Et ne prenez pas la route sans avoir mis dans votre véhicule :

  • un gilet de haute visibilité
  • des chaussures adaptées, au cas où vous seriez dans l’obligation de quitter votre véhicule (des bottes par exemple)
  • un triangle de pré-signalisation
  • une roue de secours
  • un câble de remorquage
  • un équipement de dégivrage (pour les vitres et les serrures des portes)
  • des ampoules de rechange
  • une trousse de secours
  • un extincteur
  • une lampe-torche en état de fonctionnement
  • une couverture, des vêtements supplémentaires ainsi que de l’eau et de la nourriture
  • un chargeur de téléphone portable

Par mauvais temps, mieux vaut évidemment s’abstenir et ne prendre la route que si cela s’avère absolument indispensable. Dans ce cas, suivez l’ensemble des conseils précédents pour arriver sain(e) et sauf(ve) !

Bonne route, en privilégiant toujours la sécurité !

Related Posts