Trouver la motivation pour changer.

ALAN WHITE

Consultant HSE
chez EazySAFE

Janvier est le mois des bonnes résolutions. Ces promesses de changement que l’on se fait ont pour but de transformer notre quotidien. L’inertie induite par les excès des fêtes de Noël nous donne l’impression que nous ne progressons pas assez, et nous décidons ainsi que la nouvelle année sera celle du changement.

Le nombre d’adhésions aux salles de sport connaît par exemple un pic en janvier, mais retombe dès le mois de février. Pourquoi ?

Perdre du poids, se remettre en forme, arrêter de fumer ou de boire, décrocher une promotion : les ambitions qui nous animent sont nombreuses et variées. Nous avons tous déjà espéré que la nouvelle année s’accompagnerait de grands changements. Surmotivés, bon nombre d’entre nous s’attèlent à leurs résolutions bille en tête, pour les abandonner aussi rapidement au bout de quelques semaines.

Le nombre d’adhésions aux salles de sport connaît par exemple un pic en janvier, mais retombe dès le mois de février. Pourquoi ? Parce que vouloir changer trop de choses trop rapidement demande beaucoup d’efforts et peut mener à l’échec. Changer des habitudes prises au fil des ans est une entreprise de longue haleine qui ne tolère pas la précipitation.

Il arrive souvent que nous connaissions une période de stagnation au travail, pendant laquelle nous avons l’impression de nous acquitter de nos tâches machinalement. C’est le cas lorsque nous tombons dans une routine chaque jour identique, ou lorsque notre travail ne nous stimule plus. Il peut y avoir de nombreux domaines dans lesquels nous ressentons un besoin de changement, mais lorsque nous décidons une bonne fois pour toutes de nous y attaquer, il est important de ne pas vouloir en faire trop d’un coup. La sensation d’être dépassé annihile toute motivation : le changement, qu’il soit personnel ou professionnel, doit donc se faire progressivement.

Agir

Lorsque nous décidons de relever un nouveau défi, nous sommes d’abord motivés par l’idée de passer à l’action pour mettre en œuvre les changements souhaités. Mais en réalité, lorsque nous réalisons l’ampleur de la tâche, cette motivation chute cruellement. Que vous soyez un manager cherchant à modifier certains aspects opérationnels de l’entreprise ou un employé désireux de booster sa carrière, la clé pour se motiver et rester motivé consiste à agir. Le fait de progresser vers nos objectifs, même modestement, nous incite à continuer et à persévérer.

Se réjouir des réussites

Toute réussite implique inévitablement de passer par des hauts et des bas. Pour rester motivé, il faut impérativement se réjouir des petits succès qui jalonneront le chemin. Notre bien-être personnel est directement lié à la réussite : la sensation de progresser nous aide à développer notre confiance en nous. Prendre le temps de reconnaître chaque avancée, c’est se donner les moyens de croire en soi et en ses capacités. N’oublions pas non plus que le progrès est souvent exponentiel. Plus nous progressons, plus vite nous avancerons dans le futur.

Valoriser l’effort plutôt que les résultats

Nous évoluons bien souvent dans des environnements centrés sur les résultats. Il s’agit certainement d’une évidence, mais se concentrer sur les résultats obtenus peut entraîner une baisse sensible de la motivation. Au-delà des résultats, il est important de valoriser les efforts fournis. Cela est particulièrement important lorsque les résultats attendus ne sont pas au rendez-vous. Dans un tel cas, le fait de porter un regard réaliste (et non pas critique) sur ce que vous pourriez faire différemment à l’avenir, tout en reconnaissant les efforts que vous avez effectués, augmentera vos chances de rester motivé.

Planifier

Pour atteindre n’importe quel résultat, il est impératif d’établir un plan. Lorsque nous décidons de changer quelque chose dans notre vie, nous avons une idée très claire de ce à quoi les choses ressembleront une fois que nous aurons atteint notre objectif. Mais mettre en opposition notre situation actuelle et celle que nous voulons atteindre peut être à la fois motivant et décourageant. C’est pourquoi décomposer notre objectif ultime en étapes intermédiaires moins ambitieuses, sur une période de temps définie, peut aider à pérenniser le progrès.

Pendant cette période, nous devons aussi veiller à prendre soin de nous. Nous nous laissons trop souvent envahir par nos objectifs. Or il est important, pendant les moments de stress potentiel, de préserver et d’entretenir notre bien-être physique et mental. Il est par exemple essentiel de faire de l’exercice, de rester en contact avec sa famille et ses proches, et de prendre le temps de se détendre.

Quels que soient les changements que vous ayez décidé de réaliser cette année, plutôt que de vous souhaiter bonne chance, je préfère vous souhaiter beaucoup de réussite. Car le simple fait d’agir vous aura permis d’avancer !

Related Posts