L’APPRENTISSAGE AU SERVICE DU BIEN-ÊTRE

portrait alan white

Alan White

Consultant en Bien-être
chez EazySAFE

Si nous sommes nombreux à avoir entendu parler du concept d’apprentissage tout au long de la vie, peu d’entre nous avons eu l’occasion de le mettre en pratique. Beaucoup considèrent la fin des études formelles comme un moment charnière marquant l’épilogue d’une période de la vie dédiée à leur formation et le début d’une autre consacrée à leur carrière professionnelle.

Si les employés suivent un programme de développement professionnel continu, une grande partie d’entre eux l’envisagent davantage comme une contrainte que comme l’occasion d’améliorer leurs compétences, de développer leurs connaissances et de s’épanouir, tant sur le plan professionnel que personnel.

En matière de sentiment général de bien-être, l’apprentissage figure parmi les principaux facteurs qui nous aident à garder un état d’esprit positif. Lorsque nous décidons de suivre une formation ou de participer à un programme de mentorat, le fait de vouloir acquérir de nouvelles connaissances et compétences nous donne le sentiment d’avoir le contrôle et de nous fixer un objectif, et c’est ce qui fait toute la différence entre l’éducation classique et l’apprentissage choisi à l’âge adulte.

L’un des principaux freins au développement du potentiel dans l’éducation classique tient au fait que de nombreux jeunes ont l’impression de ne pas avoir la possibilité d’opter pour des domaines qui les intéressent vraiment, et se sentent obligés d’aller à l’école ou à l’université pour s’ouvrir les portes d’une carrière professionnelle et gagner correctement leur vie alors qu’ils n’en ressentent pas véritablement l’envie. Lorsque nous décidons de poursuivre notre apprentissage à l’âge adulte, nous avons souvent la possibilité de choisir des domaines qui nous intéressent, et cela nous motive, nous donne un objectif et nous pousse à rester focalisés sur notre but. Chercher à atteindre un objectif tel que celui-ci nous incite à faire de notre mieux, ce qui améliore notre bien-être.

réunion de bureau

La quête de sens et la réalisation personnelle constituent deux fondements du bien-être. La quête de sens est liée au sentiment d’avoir un objectif, qui découle lui-même du sentiment d’appartenance et de productivité. Lorsqu’un collaborateur a le sentiment d’appartenir à une organisation, il s’implique dans son travail et a envie de saisir les opportunités d’apprentissage qui lui permettront d’améliorer ses compétences et sa productivité.
La réalisation personnelle correspond à la recherche de nouvelles compétences et d’opportunités d’apprentissage dans le but de faire avancer sa carrière, mais aussi de ressentir la satisfaction d’être allé au bout d’une formation ou d’un cursus d’études. Ces deux éléments réunis améliorent le sentiment de bien-être, la motivation et l’efficacité d’un individu, et encouragent son envie de se développer.

En matière d’opportunités d’apprentissage, on se concentre bien souvent sur le rôle que joue l’éducation formelle. Pourtant, d’autres modes d’apprentissage peuvent s’avérer tout aussi satisfaisants et utiles lorsqu’ils sont correctement mis en œuvre, notamment l’apprentissage incident et le mentorat. Une rapide analyse de ces deux méthodes d’apprentissage révèle les avantages offerts par chacun.

Éducation formelle

Ce type d’éducation nous permet de suivre un cursus d’études spécifique associé à un but final et au long duquel des objectifs définis doivent être atteints. Si le concept peut sembler quelque peu intimidant de prime abord, l’éducation formelle peut nous aider à nous améliorer dans un domaine particulier. Elle nous aide par ailleurs à développer notre résilience de par les défis auxquels elle nous confronte, nous pousse à nous interroger sur notre situation personnelle et professionnelle actuelle, et favorise le développement personnel.

Apprentissage incident

Souvent relégué au second plan, l’apprentissage incident figure pourtant parmi les méthodes les plus intéressantes pour acquérir de nouvelles compétences et de l’expérience. L’apprentissage incident désigne les connaissances et compétences transmises par ceux qui nous entourent. En observant et en interrogeant nos collègues chevronnés ou possédant d’autres compétences qui pourraient nous être utiles, nous apprenons énormément. D’ailleurs, les organisations qui encouragent l’apprentissage incident favorisent non seulement la motivation de leurs collaborateurs, mais elles améliorent également leur bien-être puisqu’aussi bien la personne formée que celle qui partage ses connaissances en retirent ensemble un sentiment d’appartenance et se sentent valorisées.

Mentorat

Le mentorat est une méthode formalisée d’apprentissage incident. La relation entre le mentor et la personne formée au sein des organisations peut devenir le facteur de motivation qui favorise la fidélité et l’avancement professionnel des collaborateurs. Il s’agit par ailleurs de l’une des méthodes d’apprentissage les plus efficaces, puisque la personne formée intervient directement dans le travail effectué par son mentor. C’est l’essence même de la citation de Benjamin Franklin : « Tu me dis, j’oublie. Tu m’enseignes, je me souviens. Tu m’impliques, j’apprends ».
Le mentorat offre deux avantages évidents en matière de bien-être des employés : la relation qui peut se nouer entre les individus concernés, et les bénéfices associés au développement de nouvelles compétences et connaissances.

Lorsque nous n’apprenons et n’avançons pas sur le plan personnel ou professionnel, nous avons tendance à stagner. Pour maintenir notre niveau de bien-être et de motivation, nous devons avoir le sentiment d’avancer et de progresser dans la vie. Le concept d’apprentissage tout au long de la vie est ainsi essentiel pour favoriser notre bien-être et nourrir notre motivation, et cela dans tous les domaines.

Related Posts